• Comment faire de la place à un petit frère ou à une petite sœur ?

Comment faire de la place à un petit frère ou à une petite sœur ?

Un petit frère ou une petite sœur va bientôt pointer le bout de son nez ? Comme tous les parents, vous souhaitez aider votre enfant à passer cette étape en douceur. Découvrez quelques astuces pour que l’arrivée du nouveau-né dans la famille soit bien vécue par l’aîné.

Impatiente d’accueillir le petit dernier dans la famille ? Si l’idée vous enchante, vous ne pouvez pas vous empêcher de redouter la future cohabitation du nouveau venu avec votre aîné. En maman attentionnée que vous êtes, vous voilà donc partie à la recherche du maximum d’informations possible sur les chamboulements que peuvent provoquer l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur dans une famille. Comment préparer l’aîné à l’arrivée du second enfant ? Votre petit bout va-t-il être déçu par ce bébé qui pleure, qui ne sait pas jouer et qui accapare une grande partie de l’attention de maman ? Comment réagir en cas de régression ou de jalousie envers le nouveau-né ? Comment éviter le sentiment d’abandon ? Les experts Hero Baby se sont penchés sur le problème et vous livrent toutes leurs astuces pour passer en douceur l’étape délicate de l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur.

Lire des histoires sur l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur

La littérature enfantine regorge de livres centrés sur ce passage délicat. Pour aider votre aîné à gérer ses émotions, lisez-lui ces histoires évoquant des familles qui accueillent un nouveau bébé. Ce sera une belle occasion de parler ensemble de ce qu’il ressent envers le nouveau-né et de ce que cette naissance éveille en lui.

Faire un échange de cadeaux entre l’aîné et le bébé

Charmante manière de célébrer la création d’une nouvelle fratrie, l’échange de cadeaux entre les deux enfants montrent que chacun accueille l’autre de façon bienveillante. Vous pouvez donc vous charger d’offrir un cadeau de la part du nouveau-né à votre aîné et confier à ce dernier le choix d’un doudou pour son petit frère ou sa petite sœur.

Dédramatiser les comportements régressifs

Votre enfant veut revenir dans le lit de papa et maman, vous réclame une couche ou exige un biberon ? Pas de panique, il a peut-être juste envie et besoin de jouer au bébé quelques temps. Cette volonté de retourner au stade bébé ne durera pas. Acceptez cette petite régression le temps qu’il se rassure.

Valoriser le rôle d’ainé

Afin de le rassurer, pensez à valoriser votre grand en relevant tout ce qu’il sait faire alors que le bébé en est encore incapable. Vous lui montrez ainsi tous les avantages que lui apportent sa position de grand. Votre enfant sera par ailleurs ravi de vous entendre dire aux autres combien il vous aide à vous occuper bien du bébé. En soulignant l’importance de son nouveau rôle au sein de la famille, il pourra associer son petit frère ou sa petite sœur à des pensées positives.

Favoriser des activités en famille

Aller au parc, faire une promenade, cueillir des fruits, … Multipliez les sorties en famille avec le nouveau-né. Même si bébé reste dans le porte-bébé ou dans la poussette et n’est pas un participant très actif, le fait qu’il soit présent permet de renforcer et concrétiser le sentiment d’appartenance à la famille.

Laisser l’ainé jouer avec son petit frère ou sa petite sœur

Pour permettre à votre aîné de développer un lien affectif avec son petit frère ou sa petite sœur, il faut encourager le contact entre les deux enfants. Toujours sous votre supervision, laissez votre grand jouer avec le bébé : en agitant un hochet pour capter l’attention du bébé, en jouant à faire « coucou », en babillant avec le nouveau-né, …

Demander à l’aîné de dessiner sa famille

C’est une façon simple de voir comment votre grand perçoit son petit frère ou sa petite sœur et la place qu’il lui donne au sein de la famille. Lorsque vous commentez son dessin, profitez-en pour lui montrer qu’il a sa place et que vous êtes là pour lui aussi.

Réserver du temps en tête à tête avec votre aîné

Faire de la place à un petit frère ou à une petite sœur ne signifie pas la fin de moments à deux avec votre aîné. Le temps d’une sieste de bébé ou d’une promenade du petit dernier avec papa, prévoyez de passer du temps avec votre grand pour communiquer, jouer ensemble, bref lui montrer que votre amour pour lui est toujours aussi fort !

Vous l’avez compris, l’arrivée d’un petit frère et d’une petite sœur doit être préparée en douceur. Communication, attention, moments privilégiés, compréhension, valorisation, … : votre attitude positive et bienveillante favorisera sans nul doute un climat paisible et uni au sein de la nouvelle fratrie. Un cadeau, un dessin, une sortie, une histoire, … : tout est bon pour renforcer les liens familiaux et dédramatiser les angoisses passagères qui peuvent survenir durant cette période de transition. Découvrez tous nos conseils et astuces pour un quotidien serein avec vos enfants sur le blog Hero Baby.

 

 

Comment faire de la place à un petit frère ou à une petite sœur ?
Haut